Du 9 au 16 mars prochain, Fany, Fanny, Marion et Nathalie (les Jeann’In) seront dans le désert du Sahara marocain pourrelever un défi sportif ponctué d’une course d’orientation : le trek sol idaire « Elles marchent » qui, outre l ’endurance et le dépassement de soi, met en avant l ’esprit d’entraide des participantes . . .

Parcourir 25 à 30 km à pied par jour en plein désert, en s’aidant simplement d’un compas de visée et d’une carte topographique (le GPS est interdit) pour trouver trois bornes et le bivouac du soir (cela peut s’avérer utile !). À chaque borne, des questions, des exercices de réflexion sur le Maroc et sa culture et, chaque jour, un défi à relever pour gagner des points en plus. C’est le trek « Elles marchent » !Mais bien qu’il s’agisse d’une course, le classement est secondaire pour nosJeann’In, la solidarité est le maître mot ! En effet, si au total les filles parcourront 120 km en quatre jours, le cinquième jour, elles réaliseront des travaux dans un village du Sud-Est marocain : clôture pour protéger la palmeraie, abreuvoir pour les animaux des nomades (le village étant le dernier avant l’entrée dans le désert) et four à pain. Elles fourniront également du matériel généreusement offert par leurs partenaires aux habitants..

Une vraie alchimie entre quatre filles au grand coeur

Les filles ont eu un véritable coup de coeur pour ce projet et s’y sont lancées à corps et coeur perdus. Le hic (car il y en a un) : elles ne sont pas spécialement sportives. Alors, elles s’y mettent et s’entraînent dur deux à trois fois par semaine soit ensemble, soit séparément, en suivant les précieux conseils prodigués par Nordine Attab et Soufiane Santon. « De véritables moments de vie à quatre, de partage en équipe… On est hypercomplémentaires. Il y en a toujours une pour relever les autres. On s’équilibre. On est une “team” ! » s’enthousiasment-elles. « On ne veut pas que le physique soit notre point bloquant. On veut pouvoir se dire : “on a tout donné”. » Alors elles partent sur les plages de Normandie pour s’entraîner. Trente-cinq kilomètres… Pas vraiment des journées de détente sur le sable ! Elles arpentent également les bords de Loire en marchant ou en courant.

Aujourd’hui, les quatre partenaires se disent motivées, déterminées et impatientes ! « Nous sommes fières de nous, de ce que l’on commence à être capable de faire… On a de plus en plus envie de le vivre toutes les quatre. Envie de s’engager dans un projet commun. On sait qu’on va en baver, qu’on va devoir lutter, mais c’est aussi pour ça qu’on y va ! » avouent nos sportives. « On est aussi étonnées par la réaction des gens : ils sont emballés par le projet ! Ça crée une vraie dynamique ! Et l’envie de continuer à monter des projets pour faire ce que l’on peut là où on le pourra à travers l’association que nous avons créée, les Jeann’In. »

Les Jeann’In tiennent donc à remercier tous les partenaires qui ont contribué financièrement ou logistiquement à leur projet et tous leurs proches pour leur soutien de coeur… Parce qu’elles consacrent beaucoup de temps aux réunions, recherches de partenaires, entraînements… « Le regard que nos enfants portent sur nous a changé : on leur a montré qu’on peut parvenir à réaliser des choses même quand on pensait ne pas en être capables ! Ça leur prouve que tout devient possible quand on y met un peu de volonté ! »

 

Vous pourrez suivre leur aventure (la première d’une longue série) sur : Facebook @Les Jeann’In le Maroc et sur Instagram @LesJeann’In