L’automne a la réputation d’être la pire saison de l’année : celle de la rentrée des classes, de la fin des vacances, des journées qui raccourcissent, du temps gris et venteux, des premiers rhumes. N’importe quoi ! En vrai, c’est encore pire… Pour voir le mois d’octobre du bon côté, voici quelques astuces qui vous aideront à avaler la pilule automnale… avec un grand verre de tisane !

 

ABUSER DES BONS ALIMENTS

Il est temps d’accepter que les orgies de pêches, brugnons, abricots et tomates, c’est ter-mi-né ! No panic, on peut encore profiter des derniers légumes et fruits d’été, comme le concombre, l’aubergine et les prunes (ouf !). Les stars bien-être de ce début d’automne sont l’artichaut, le brocoli, le chou-fleur et la betterave. Comment ça, ça n’envoie pas du rêve ? Détrompez-vous, ils sont bourrés de vertus : riches en antioxydants, ils détoxifient le foie et drainent les reins. Un peu plus glamour, le raisin et le citron sont également de bons alliés.

 

SE CONCOCTER DES REMÈDES ANTIMOROSITÉ

La déco scandinave, les plaids douillets et la lecture au coin du feu, ça va bien 5 minutes. Quand on a le moral dans les chaussettes (en polaire), on a besoin de concret. Le millepertuis en tisane agit sur les troubles de l’humeur, le safran est une excellente épice anti-coup de blues et la diffusion d’huiles essentielles aux senteurs estivales (agrumes, lavande, ylang-ylang) aide à rendre les dimanches pluvieux presque agréables.

 

PROFITER DES PLAISIRS SIMPLES

L’automne a aussi de bons côtés — la preuve par 3 :

  • C’est le moment de renouveler sa garde-robe, et le shopping, c’est prouvé par toutes les plus grandes études américaines, il n’y a rien de mieux pour se remonter le moral. En plus, on a encore un peu de bronzage et on n’a pas encore pris nos 4 kg hivernaux.
  • Les paysages sont magnifiques : la Loire embrumée le matin est superbe, la forêt a des couleurs de dingue et on peut ramasser des champignons (gratuitement ! Et en plus ça aère les enfants).
  • On n’a pas encore raconté nos vacances à tout le monde ! Entre les juilletistes, les aoûtiens et les septembristes (oui, on a décidé que ça se disait comme ça), il doit bien rester quelqu’un à qui vous n’avez pas débriefé votre semaine à Saint-Palais. Et voilà, une bonne occasion de se retrouver autour d’un verre de vin rouge dans un bar douillet pour débiner ce foutu mois d’octobre (et rêver aux prochaines vacances d’été).