Les causes de la survenue d’un cancer sont nombreuses : l’âge, les prédispositions génétiques, l’environnement dans lequel nous vivons… Mais aussi les comportements que nous adoptons au quotidien et sur lesquels nous pouvons agir ! Et si l’on considère que 40 % des cancers résultent de l’exposition à des facteurs de risque liés à nos comportements, on se dit que ça vaut le coup de faire un effort qui deviendra vite une habitude !

NE PAS FUMER

Le tabac arrive en tête de tous les facteurs de risque de cancers et constitue la première cause de mortalité évitable. L’arrêt du tabac est toujours bénéfique pour la santé, quelles que soient la quantité consommée et la durée de consommation. Plus on s’arrête tôt, plus vite l’on diminue son risque de cancer, en particulier du poumon.

ÉVITER L’ALCOOL

L’alcool est classé cancérigène certain (niveau 1) par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). On estime qu’en 2009, plus de 15 000 décès par cancer étaient imputables à l’alcool. En consommer augmente fortement le risque de développer certains cancers, en particulier des voies aérodigestives. Pour réduire efficacement ce risque, il est recommandé de limiter non seulement la quantité d’alcool bue à chaque occasion de consommation, mais aussi la fréquence de ces occasions. Il faut 10 ans d’arrêt de la consommation d’alcool pour voir ce risque diminuer. Après 20 ans, il ne diffère plus significativement de celui des personnes qui n’ont jamais bu. On boit moins et on boit mieux ! On vous le dit, on vous le répète : avec modération !

MANGER MIEUX

Prévenir le risque de certains cancers passe aussi par l’alimentation. Il est recommandé de limiter la viande rouge (moins de 500 g par semaine), les charcuteries et le sel (le sel de table, le sel de cuisson et les aliments conservés par salaison favorisent le cancer de l’estomac). En revanche, ne vous privez pas de fruits et de légumes, de produits riches en fibres (riz, pâtes et céréales complètes), mais limitez les graisses, le sucre et le sel.

BOUGER PLUS

La pratique quotidienne d’une activité physique permet de diminuer le risque de développer de nombreuses maladies chroniques, notamment les cancers. C’est aussi un moyen de limiter la prise de poids, autre facteur de risque de cancer. Toute activité physique (monter des escaliers, marcher, faire du vélo, nager…) de 30 min au moins par jour permet de se maintenir en forme et de diminuer le risque de plusieurs cancers. Allez, on oublie l’ascenseur et on se gare à quelques centaines de mètres de la porte d’entrée du bureau !

SE PROTÉGER DES RAYONS UV

Dès que vous pratiquez une activité en extérieur, n’oubliez pas de vous tartiner généreusement de crème solaire haute protection anti-UVA et UVB, et de porter t-shirt, chapeau ou casquette et lunettes. Évitez de vous exposer au soleil aux heures les plus chaudes, entre 11 h et 16 h, et recherchez l’ombre. Surveillez régulièrement votre peau, et notamment vos grains de beauté.

APPRENDRE À ÉCOUTER SON CORPS

Vous connaissez votre corps mieux que quiconque. Si vous remarquez que quelque chose ne va pas, ne remettez pas le problème à plus tard en espérant qu’il s’en aille. Allez consulter votre médecin. Le dépistage précoce est un facteur clé de guérison.

SE RENSEIGNER SUR LA SANTÉ DE SA FAMILLE

Les antécédents familiaux comptent parmi les données les plus fiables pour comprendre votre santé. Ils affectent votre niveau de risque de développer un cancer, de souffrir de diabète, de risques cardiaques et d’AVC, entre autres maladies. Une simple conversation avec votre famille peut vous aider à recenser les maladies qui ont affecté vos proches.

SE FAIRE DÉPISTER

Fini de rechigner et de remettre à l’année suivante : participez aux programmes de dépistage organisés du cancer colorectal.

 


Sources : Institut national du cancer / Centre international de recherche sur le cancer / Fondation Movember