… GAGE DE SATISFACTION  !

VOUS ÊTES SUR LE POINT DE RÉNOVER LE SOL DE VOTRE MAISON, VOUS AVEZ ENVIE DE CAMOUFLER LE CARRELAGE ANNÉES 80 DE VOTRE CUISINE OU LE VOISIN DU DESSOUS SE PLAINT DU BRUIT GÉNÉRÉ PAR LES JOUETS DE VOTRE BAMBIN ?

PAR FÉLICIA TOTH

Alors c’est le bon moment pour faire un petit tour d’horizon des différents revêtements de sol : découvrons leurs avantages et leurs inconvénients ainsi que leur destination dans la maison. La cuisine, le couloir et la salle de bains ne présenteront pas les mêmes contraintes techniques, ni les mêmes critères d’esthétisme. Voici donc quelques conseils pour vous aider dans vos choix.

Matériau noble, intemporel et chaleureux, le bois massif allie confort et durabilité. Il fait également preuve de robustesse et apporte du caractère à une maison. C’est en outre un excellent isolant thermique et phonique. Le parquet en bois massif est un revêtement de sol polyvalent : il s’adapte à toutes les pièces de la maison à condition de tenir compte des différentes essences, de la dureté du bois et de son comportement en milieu humide. L’acacia, les bois exotiques et le bambou sont parfaits pour les pièces d’eau ; le chêne, le

frêne et le châtaignier sont à utiliser dans les pièces de vie ; le mélèze, le pin et le peuplier sont à réserver pour les pièces moins fréquentées. Selon la qualité et l’essence de bois choisies, il existe des lames avec ou sans noeuds et aux aspects variés. De plus, les finitions préparées en usine offrent une large gamme de produits esthétiques : parquet vieilli, brossé, coloré… Contrairement au parquet massif, le parquet contrecollé se compose de trois couches : une couche d’usure en bois massif contrecollée sur une couche de fibre de bois stabilisée sur une couche de parement souvent à base de bouleau. De qualité quasi équivalente au parquet massif, il convient à toutes les pièces.

Composé de poudre de bois compressée à très haute densité et recouvert d’un décor, le sol stratifié constitue un revêtement de sol très résistant et offre une multitude de finitions (pierre, bois, carreaux de ciment…). L’épaisseur de sa couche d’usure définira sa destination. Plus elle est élevée, plus le sol stratifié sera préconisé pour

une pièce à haute fréquentation. À proscrire cependant dans les pièces humides au risque de voir votre plancher se gondoler. De pose et d’entretien faciles ainsi que d’un bon rapport qualité-prix, le revêtement stratifié a tendance à raisonner lors des passages, alors n’hésitez pas à installer une sous-couche avant la pose.

Le carrelage, matériau indétrônable et apprécié pour sa longévité et sa facilité d’entretien, est adapté à toutes les pièces de la maison. Cependant, il n’a pas la cote dans la chambre à coucher à cause de sa froideur. On distingue trois catégories de carrelage pour le sol, aux coloris et formats variés : le carrelage en grès, utilisé pour sa résistance, disponible en différentes finitions et à un prix avantageux ; le carrelage en pierre naturelle, dont le granit et le marbre, reconnu pour sa durabilité ; le carrelage en terre cuite, plus approprié pour l’entrée, la salle à manger et la cuisine. Grâce aux nouvelles technologies, le carrelage s’est modernisé au cours de ces dernières années, au niveau des finitions (imitation des matières) et des formats.

 

Les sols en vinyle, conditionnés en rouleaux, en dalles ou en lames, sont parfaits en cas de rénovation, car on peut les poser directement sur l’ancien revêtement à condition qu’il soit lisse. Ne négligez pas pour autant la qualité, bien que l’on trouve ces produits à des prix défiants toute concurrence. Le vinyle (100 % PVC) est idéal dans la salle d’eau et la cuisine, mais présente le désavantage de se déformer sous l’effet de la chaleur.

La moquette, cette mal-aimée, est de retour ! Longtemps considérée comme un nid à acariens, la moquette reprend ses titres de noblesse. Elle représente le choix du confort, si vous l’entretenez régulièrement et que vous aérez votre logement bien entendu. Qu’elle soit en laine, en polyamide, en polypropylène, en acrylique ou en velours, tissée ou bouclée, la moquette est un excellent isolant acoustique et thermique. Dans une chambre, préférez la laine, qui est dotée d’un fort pouvoir de résilience et se nettoie très facilement. Dans un bureau, les moquettes synthétiques offrent une forte résistance à l’usure, notamment en cas d’utilisation de sièges ou de fauteuils à roulettes. Dans le vestibule, choisissez une moquette en relief ou chinée, et dans le dressing, une moquette plutôt molletonnée.

 

A suivre sur Instagram : @carrelage.carocentre